Ce samedi 2 mars, Bite Back a organisé à Oevel une action de protestation devant l’abattoir Sus Campinae, le plus grand abattoir porcin de Belgique. 

Avec près de 150 de nos activistes et le comité d’action local “Oevel zonder slachthuis” (“Oevel sans abattoir”), nous avons demandé la fermeture de cet abattoir. L’association Animal Rights et Hermes Sanctorum, parlementaire flamand indépendant, étaient présents pour soutenir notre action.

Le public participant à l’action a pu accrocher aux grilles de l’abattoir des messages personnels, souvent chargés d’émotion mais aussi remplis d’espoir, en souvenir des innombrables victimes de cet abattoir. Nous avons ensuite respecté une minute de silence pour les 40.000 cochons qui – chaque semaine – perdent la vie dans ce lieu.

Aucun permis d’environnement

Début décembre 2018, la ministre flamande, Joke Schauvliege, a refusé de renouveler le permis d’environnement de l’abattoir.  Quelques semaines plus tard, l’entreprise a demandé au Conseil d’État de suspendre cet arrêté ministériel, mais le Conseil d’État a rejeté sa demande.

Le service de contrôle du Département de l’Environnement a établi une mesure administrative qui oblige l’abattoir à entreprendre toutes les actions nécessaires pour mettre fin à toutes ses activités nécessitant un permis d’environnement pour le 9 août prochain.

En février, l’abattoir a cependant annoncé vouloir introduire une nouvelle demande de permis d’environnement. Nous pensons pour notre part que les mesures imposées devraient être encore beaucoup plus strictes !

Toute autre entreprise qui opèrerait sans permis serait fermée ou serait soumise à des pénalités pour chaque jour d’activité non couvert par un permis environnemental valable. Pourquoi le plus plus grand abattoir porcin du pays échappe-t-il donc à une telle obligation ? Cet abattoir a non seulement été construit et a commencé ses activités sans autorisation valable mais en plus, il dispose de plus de 6 mois pour régulariser une situation illégale !

Notre action de protestation devant Sus Campinae a fait l’objet d’articles dans les quotidiens De Standaard et HLN et d’un reportage sur la chaîne de télévision régionale RTV :

:

Fermons tous les abattoirs

Depuis 2016, Bite Back mène des actions pour la fermeture de cet abattoir. Nous exigeons également la fermeture de tous les abattoirs.

Toi aussi, tu trouves important que nous continuions de protester contre cet abattoir et tous les autres abattoirs ? Alors, soutiens-nous en devenant membre ou militant.e.

Attachments
  • img_1050-2
  • img_1049-2
  • img_1046-2
  • img_1039-2
  • img_1032-2
  • img_1030-2
  • img_1028-2-2
  • img_1027-2
  • img_1026-2
  • img_1021-2
  • img_1011-2
  • img_1015-2
  • img_1010-2
  • img_1008-2
  • img_1003-2
  • img_0993-2
  • img_1001-2
  • img_0986-2-2
  • img_0979-2
  • img_0952-2
  • img_0946-2
  • img_0968-2
  • img_0935-2-2
  • img_0930-2
  • img_0893-2
  • img_0892-2
  • img_0885-2
  • img_0878-2
  • img_0868-2
  • img_0874-2
  • img_0855-2

Reste informé.e de nos dernières actions


Nom
Adresse email